Contacter la mairie : 
Tel : 03 82 83 40 51
Fax : 03 82 83 42 86
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
plan d'accès

Ouverture mairie
Lundi : 17h00-19h00
Mardi : 10h00-12h00
Mercredi : 17h00-19h00
Vendredi : 10h00-12h00

Qu'est-ce que le développement durable ?

Le rapport de Brundland a défini en 1987 le développement durable "comme un développement qui répond aux besoins présents sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs".

Un tel développement doit prendre en compte 3 dimensions indissociables :

  • l'environnement
  • le social
  • et l'économie

Le développement durable est donc un rapport plus rationnel à notre environnement, qui met notamment en avant l'idée de solidarité entre les hommes.

La gestion des déchets

La Communauté de Communes qui assume cette compétence met tout en oeuvre pour que nos poubelles ne contiennent que les déchets ménagers ultimes ; sachant que le coût de la gestion des ordures ménagères est proche du million d'Euros, on comprendra que le contribuable qui est le financeur du service doit adopter le bon comportement pour que les quantités collectées diminuent.

C'est ainsi que le verre est collecté par apport volontaire, tout comme le papier, dans des conteneurs spécifiques; le tri sélectif (sacs de tri disponibles en mairie) permet le recyclage des emballages; la collecte des piles usagées en mairie; le compostage individuel (composteurs disponibles à la CCCE) et enfin les déchetteries qui reçoivent tous les déchets non ménagers.

Les ordures ménagères

La Communauté de Communes de Cattenom et environs a dans ses compétences la gestion des déchets et c'est ainsi qu'elle met à la disposition de chaque foyer une poubelle de capacité 120L pour 1 ou 2 personnes, de 240L pour 3 ou 4 personnes et 330L pour 5 personnes ou plus.

Lorsque la composition du foyer augmente nous sollicitons une poubelle de capacité supérieure mais lorsqu'elle baisse, peu de personnes pensent à rapporter l'ancienne en échange d'une neuve plus petite... et pourtant ce serait le bon comportement !

Il est interdit de jeter des déchets dans la nature

Article R541-76 du Code de l'environnement

Ainsi qu'il est dit à l'article R. 632-1 du code pénal :

"Hors le cas prévu par l'article R. 635-8, est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 2e classe le fait de déposer, d'abandonner, de jeter ou de déverser, en lieu public ou privé, à l'exception des emplacements désignés à cet effet par l'autorité administrative compétente, des ordures, déchets, déjections, matériaux, liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu'il soit, y compris en urinant sur la voie publique, si ces faits ne sont pas accomplis par la personne ayant la jouissance du lieu ou avec son autorisation.

Les personnes morales peuvent être déclarées responsables pénalement, dans les conditions prévues par l'article 121-2, des infractions définies au présent article.

La peine encourue par les personnes morales est l'amende, suivant les modalités prévues par l'article 131-41"

Pourquoi économiser l'eau ?

L'eau, sur la planète, se trouve à 97,20% sous sa forme salée dans les mers et les océans. L'eau douce facilement disponible est rare : 0,65% (l'eau douce non disponible se trouve soit au niveau des icebergs, soit dans les nappes souterraines profondes, soit dans l'atmosphère). Les ressources en eau douce ne sont donc pas inépuisables ; il est indispensable de ne pas les gaspiller.

En effet, les prélèvements excessifs entraînent une baisse importante du débit des cours d'eau et du niveau des nappes souterraines et mettent en danger l'équilibre des milieux aquatiques mais également à terme la possibilité d'avoir de l'eau potable pour tous. Les efforts d'économie de la ressource doivent être une préoccupation quotidienne, tant au niveau industriel, agricole, communal, qu'individuel.

Un Français consomme en moyenne 150 litres d'eau par jour, soit l'équivalent d'un bain. En utiliser moins, c'est préserver les réserves naturelles et soulager le porte-monnaie.

Si toute l'eau de la terre pouvait être conservée dans un contenant de cinq litres, la proportion de cette eau qui serait bonne à boire ne représenterait même pas l'équivalent d'une cuillerée à thé.
De plus l'eau qui nous est délivrée est prélevée dans le milieu naturel et donc soustrait à une nappe, une rivière ou un lac qui sont autant des réserves d'eau naturelles pour la végétation et les animaux.
Et une fois utilisée, l'eau est en partie traitée puis rejetée en partie impropre dans l'environnement.

Le prélèvement, le pompage, le traitement, la distribution, l'évacuation et l'épuration de l'eau sont des opérations coûteuses qui en outre, consomment de l'énergie et nécessitent de l'espace.

Le cycle urbain de l'eau exige des infrastructures coûteuses à établir et à entretenir. En stabilisant ou en réduisant notre consommation d'eau, on diminue la construction de nouveaux ouvrages de captage, de distribution et d'épuration dont les nuisances sont manifestes (odeurs notamment) et leur coût conséquents.

Un accroissement de la consommation conduirait à aller chercher des ressources de moindre qualité qui exigent des traitements plus sophistiqués et donc plus coûteux.

les gestes au quotidien pour économiser l'eau :

- Bain ou douche : Savez vous qu'un bain consomme cinq fois plus d'eau qu'une douche ? Laver une voiture consomme deux fois plus d'eau et arroser son jardin, cinq fois plus qu'un bain.

- Le bon tuyau : Entretenez régulièrement la tuyauterie de votre cuisine et de votre salle de bains, remplacez les joints usés... vous lutterez ainsi contre le gaspillage. Ne jetez pas les diluants, peintures et détachants dans les canalisations. Mieux vaut les apporter à la déchetterie la plus proche.

- Faire la chasse aux fuites : Une chasse d'eau qui fuit peut doubler votre consommation annuelle, et un robinet qui goutte représente 30 à 50 m3/an.

- Fermez le robinet : Eviter de faire couler l'eau inutilement : En fermant le robinet pendant que l'on se lave les dents, on peut sauver 18L d'eau. Autant d'eaux usées qui ne pollueront pas les rivières. Pour renforcer vos efforts, n'hésitez pas à vous procurer des appareils économiseurs. Ils se fixent au bout de votre pommeau de douche ou de votre robinet et réduisent le débit d'eau mais pas la pression.

- Les appareils ménagers : Certains appareils ménagers consomment énormément d'eau. Lisez bien les notices et évitez ceux qui abusent ! Enfin, ne faites fonctionner votre lave-linge et votre lave-vaisselle que lorsqu'ils sont pleins.

- Les WC : ils utilisent de 10 à 12 litres d'eau en moyenne. Choisissez des versions récentes qui ne consomment que 7 litres ou un économiseur d'eau pour WC à placer dans votre réservoir d'eau des toilettes.

- L'arrosage : souvent l'été, on vous demande de réduire l'arrosage de votre jardin. Dans ce cas, des techniques remplacent l'arrosage :

  • Le binage économise un arrosage.
  • Arrosez plutôt le soir pour que la terre conserve l'humidité.
  • Récupérez l'eau à la sortie de vos gouttières.
  • Paillez vos arbustes et vos arbres, ils garderont l'humidité
  • Enfin ne vous inquiétez pas trop pour votre pelouse : même si l'été est très sec, elle reverdira avec les premières pluies.

-Ne gaspillez pas le papier : faites durer la ramette à dessin, écrivant recto verso ou en essayant de corriger les ratages plutôt que de prendre une autre feuille. Optez aussi pour le papier recyclé : la préparation de sa pâte nécessite moins d'eau et énergie...

Consommez de l'eau du robinet plutôt que de l'eau en bouteille

Boire l'eau du robinet, plutôt que l'eau minérale issue d'une bouteille en plastique, c'est un geste éco-citoyen. L'eau du robinet en France et tout particulièrement à Basse-Rentgen, est parfaitement potable, elle peut être consommée sans aucun risque pour la santé.

Si le goût de l'eau du robinet est parfois moins bon que celui de l'eau en bouteille, verser l'eau dans une carafe permet également d'évacuer le chlore qui s'évapore au contact de l'air.

Boire l'eau du robinet permet :

- d'économiser des milliards de bouteilles en plastique car seulement 40% des bouteilles plastiques sont recyclées pour le moment : 240 tonnes de plastique sont nécessaires à la fabrication des bouteilles pour la consommation annuelle des français. Chaque français économise ainsi 10 kg de déchets par an !

- d'éviter les émissions de gaz à effet de serre et les milliers de tonnes de carburant consommés par les camions pour les livraisons de bouteilles aux points de ventes : les camions parcourent en moyenne 300 km !

- d'économiser de l'argent : l'eau minérale coûte 120 fois plus cher que l'eau du robinet à Basse-Rentgen !

La CCCE au coeur du développement durable

La Communauté de Communes de Cattenom et Environs a lancé son Agenda 21. Un Agenda 21 est un plan d'action pour le 21ème siècle pour développer de façon durable un territoire. Ce plan d'action décrit les secteurs où le développement durable doit s'appliquer et formule des recommandations dans des domaines très variés tels que : le logement, la pauvreté, la santé, l'assainissement, la ressource en eau, la gestion des déchets, l'agriculture...etc... En France, un cadre de référence pour les projets territoriaux de développement durable et l'Agenda 21 vise cinq finalités :

  1. la lutte contre le changement climatique et la protection de l'atmosphère;
  2. la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources naturelles;
  3. la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations;
  4. l'épanouissement de tous les êtres humains;
  5. un dynamisme de développement suivant des modes de production et de consommation responsable.
L'Agenda 21 devra donc répondre aux besoins de notre territoire pour les 10 années à venir, voire davantage. Il s'inscrit dans une démarche de développement durable qui vise à concilier le développement économique, le progrès social pour TOUS, la préservation de l'environnement et les ressources naturelles.
Plus de renseignements sur le site de la CCCE : www.ccce.fr

Mon logement consomme-t-il de l'énergie ?

Engagée dans une démarche d'Agenda 21, la CCCE a lancé une campagne de thermographie aérienne infrarouge sur son territoire dont l'objectif est de mesurer des bâtiments, responsable d'environ 30% des déperditions de chaleur.

Cette étude s'inscrit dans une logique de maîtrise de la consommation énergique qui constituera un outil de communication permettant de sensibiliser les habitants aux économies d'énergie mais aussi un outil pour inciter à la réalisation de travaux d'isolation, d'économie d'énergie et de développement des énergies renouvelables.

Les résultats de cette étude seront dosponibles et restitués à l'occasion de 2 réunions publiques qui auront lieu courant le dernier trimestre 2011.

N'oublions pas que le premier geste durable pour la consommation d'énergie est de moins consommer !

Le brûlage des déchets vert est interdit