Contacter la mairie : 
Tel : 03 82 83 40 51
Fax : 03 82 83 42 86
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
plan d'accès

Ouverture mairie
Lundi : 17h00-19h00
Mardi : 10h00-12h00
Mercredi : 17h00-19h00
Vendredi : 10h00-12h00

basse rentgen

Preisch:

On retrouve dans d'anciens documents les noms de Pris et Prisiche (en 963). Ce nom de lieu viendrait du nom propre gaulois Brisius avec terminaison en -acum. 

Rentgen: (Haute et Basse):

En ce qui concerne Rentgen, il existe trois origines possibles :

1) Selon Alain Simmer, dans son ouvrage "Toponymie Mosellane", on retrouve dans d'anciens documents les noms Runneke (en 1225) et Runniche (en 1280). Ce nom de lieu viendrait d'un nom propre soit d'origine latine: Runiacum ou Rantius, soit du nom propre gaulois Renos avec la terminaison en –acum ( = propriété de).

La terminaison en -acum donnerait une indication de la présence d'un habitat/petite agglomération gallo-romain de langue latine (présence de plusieurs villas sur le territoire de la commune, de tumuli et proximité de la voie romaine (le Kiem)).

2) Selon H. Hiegel in 1986, dans son ouvrage intitulé "Dictionnaire étymologique des noms de lieux du départemnt de la Moselle",la mention de Reginoldingas, datant de 789 et formée à partir du nom propre germanique Reginold avec la terminaison –inga (= terre de),  s'appliquerait au village.

3) Une autre origine (mentionnée sur le site de la communauté de commune de Cattenom) proviendrait de Renitor accompagné de la terminaison -inga.

Renitor = qui brille/reluit ou qui résiste, et inga = propriété de … par extension, terre.

Cela donnerait terre qui reluit ou qui brille ou qui est prospère ou terre qui résiste...

On pourrait voir dans cette origine le fait que le fonds de la vallée du Dollbach était assez marécageux et donc que, sous le soleil, la terre luisait mais aussi le fait que les villas ont été le lieu d'une résistance/bataille dans des temps reculés.

Pour information, le trésor trouvé dans le village (qui sous toute vraisemblance aurait pu servir de "salaire" aux troupes) serait un indice de présence de troupe romaine à cette endroit qui ont résisté contre des bandes armées (envahisseurs ou autres).

Ce terme serait un hybride latin et germain. Cela semble toutefois un peu étrange dans le sens ou la terminaison en inga est habituellement accolée à un prénom (du propriétaire/fondateur du domaine fiscal) et pas à un adjectif ou un participe passé sans lien avec une personne. Cette origine qui a le mérite d'être assez poétique est toutefois à vérifier.